#36 – La décroissance : Moins peut être mieux

Timothée Parrique

La croissance est une notion avec laquelle nous vivons depuis très longtemps. Elle est utilisée comme un indicateur de bonne santé de notre économie capitaliste. On ne jure que par l’augmentation du PIB, le Produit Intérieur Brut qui permet de juger la richesse des pays. A l’heure des défis écologiques, climatiques et sociaux que nous devons relever, est-il vraiment possible de continuer à croître indéfiniment lorsque nous savons pertinemment que nous sommes sur une planète avec des ressources finies ? 

Nous avons tellement été biberonnés à la croissance qu’il est difficile parfois d’imaginer un autre chemin, celui de ralentir, de faire avec moins mais mieux, de prendre en compte d’autres indicateurs comme le bien-être ou l’impact écologique par exemple. 

Le sujet est complexe mais nous devons déconstruire nos croyances sur ces questions. Il est temps de rebooter le système et d’envisager la décroissance. 

Il est important de prendre de la hauteur pour comprendre les mécanismes économiques en jeu. Pour nous aider à comprendre tout cela, qui de mieux que Timothée Parrique ? Timothée est Docteur en science économiques. Il a rédigé une thèse intitulée « L’économie politique de la décroissance ». Et il est l’auteur du livre « Ralentir ou périr : l’économie de la décroissance » . 

Avec Timothée, nous parlons de décroissance bien entendu mais surtout de tout ce qu’elle implique. Nous abordons les aspects économiques, sociologiques et environnementaux qui sont naturellement imbriqués dans ce mécanisme. Nous verrons comment le moins peut être mieux. 

Belle écoute à tous et à toutes ! 

Ressources, références et crédits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.