#20 – La raison d’être au cœur de la transformation de l’entreprise

Guillaume Schoebel (Senior Vice président de la stratégie développement durable et de l’éthique Schneider Electric)

La transformation d’une entreprise établie pour devenir plus durable avec un impact positif sur notre planète, même si on pourrait le souhaiter, ne se fait pas du jour au lendemain.

Pour transformer durablement son offre et ses produits, une entreprise doit mesurer ses externalités tout au long de sa chaîne de valeur. Elle doit prendre en compte tous les aspects environnementaux, sociaux et sociétaux. L’entreprise doit mettre en place des solutions et surtout opérer une transformation culturelle interne incluant tous les collaborateurs.

C’est en donnant du sens au travail quotidien, en contribuant positivement à la société et en portant sa raison d’être à tous les niveaux de l’entreprise que l’on a toutes les chances de réussir cette transformation nécessaire.

Et c’est ce à quoi s’emploie le groupe Schneider Electric qui est souvent classé dans les palmarès des entreprises dites les plus durables au monde. Le groupe a gagné de nombreux prix dont celui du meilleur plan de vigilance pour la qualité de sa démarche sur l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement. Ce qui assure le succès de Schneider Electric, c’est l’alignement de sa politique environnementale et sociale sur les objectifs de développement durables tels que définis par les Nations Unies. Ils assurent une vision globale et cohérente de la politique de développement durable du groupe sur le long terme.

Aujourd’hui je reçois Guillaume Schoebel, Senior Vice président de la stratégie développement durable et de l’éthique. Il nous parlera des enjeux pour Schneider Electric, de la démarche et des outils utilisés par le groupe et comment ils mobilisent toutes leurs parties prenantes autour de ses objectifs.


Ressources, références et crédits

Global compact France : https://www.globalcompact-france.org/

21 leçons pour le XXIe siècle -Yuval Noah Harari (Albin Michel)

Thinkerview – Raphaël Rosselo, banquier d’affaires facce aux crises : https://www.thinkerview.com/raphael-rossello-banquier-daffaires-face-aux-crises/

Sylvain Tesson : Beresina (Gallimard), L’axe du loup (Robert Laffont), La panthère des neiges (Gallimard)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.